Œil d’expert

Partagez cette page

Icone Facebook Icone Twitter Icone Mail

Léo Hamon dans le bureau du préfet de la Seine

 

Léo Hamon dans le bureau du préfet de la Seine, bien gardé par l’un des jeunes des équipes nationales, Charles Pégulu de Rovin (à gauche) qui s’est engagé à la 2e DB après la libération de Paris © coll. Gandner, Musée Général Leclerc/Musée Jean Moulin (Paris Musées)

L’Hôtel de Ville est occupé le 20 août par un groupe de policiers conduits par Armand Fournet, Léo Hamon du CPL, Roger Stéphane journaliste, membre de Combat, et Pierre Alekan de mouvement de Ceux de la Résistance et des jeunes des Equipes nationales. Au nom du gouvernement provisoire, ils accueillent, dans l’après-midi, le préfet de la Seine, Marcel Flouret. Malgré le peu de moyens, la défense est assurée.

Analyse par Christine Levisse-Touzé Conservateur général, historienne, directrice du Musée du général Leclerc et de la Libération de Paris et du Musée Jean Moulin et commissaire de l’exposition « Août 1944. Le combat pour la Liberté »